Jacinda Ardern, la Première Ministre inébranlable

Jacinda Ardern, la première ministre de la Nouvelle-Zélande, a fait couler beaucoup d’encre depuis son entrée au pouvoir en 2017. Entre remarques sexistes médiatiques, attentats et crises sanitaires, elle a, à travers son mandat, démontré une figure politique forte et ferme. Conjuguant pragmatisme et efficacité, le Washigton Post écrit le 19 mars 2019 dans l’un de ses éditoriaux: «Le monde regarde Jacinda Ardern».

Inébranlable face aux caméras

Le lundi 25 mai 2020, un séisme de magnitude 5,6 a secoué l’île du nord de la Nouvelle-Zélande, sans que la Première Ministre, Jacinda Ardern, en direct à la télévision ne perde son calme pendant son interview. Selon le service néo-zélandais de surveillance sismique GeoNet, il y a eu une quarantaine de répliques, de quoi faire paniquer n’importe qui en direct. Mais pas la Première Ministre qui a maîtrisé la situation sans broncher en rassurant les téléspectateurs: «Nous sommes en train d’avoir un séisme ici» tout en regardant rapidement autour d’elle. Puis, souriante, elle a retrouvé sa pleine assurance et a poursuivi l’entretien.

Une dirigeante pas comme les autres

Trois mois après son mandat, Jacinda Ardern est la deuxième femme au monde a avoir eu un enfant au cours de sa fonction depuis 28 ans après Benazir Bhutto, première ministre du Pakistan en 1990. Répondant aux questions sexistes des médias lors de sa campagne quant à ses projets familiaux, elle répond: «C’est totalement inacceptable qu’en 2017 une femme ait à répondre à cette question sur son lieu de travail. C’est sa décision de choisir quand elle veut avoir un enfant. Cela ne doit pas prédéterminer si elle décroche, ou non, le job.»

De plus, elle n’a pas hésité à amener sa fille de trois mois avec elle à l’Assemblée générale annuelle de l’ONU, en devenant la première femme dirigeante à siéger avec son enfant.

Jacinda Ardern avec son nourrisson aux Nation-Unies

Le nourrisson avait même un badge avec l’inscription « New Zealand First Baby ».

Jacinda Ardern continue d’augmenter sa cote de popularité sur les médias, un terme s’est même imposé pour décrire sa notoriété : la Jacindamania.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s